jeudi 19 avril 2018

Économie américaine : croissance solide d'ici la fin de l'année

L'évolution mensuelle et semestrielle des indicateurs avancés du Conference Board pour l'économie américaine pointe de nouveau vers une croissance soutenue de l'activité économique au cours des mois à venir. Cet organisme prévoit d'ailleurs que le PIB réel des États-Unis croîtra de 2,8 % cette année, une projection semblable à celle du FMI (2,9 %).




jeudi 5 avril 2018

Ralentissement de la croissance de l'économie mondiale en mars, selon les PMI

L'expansion de l'économie mondiale s'est poursuivie en mars dernier, selon les résultats des enquêtes  de IHS Markit auprès des gestionnaires d'approvisionnement des entreprises (PMI). Toutefois, son rythme de progression a fléchi, et il devrait en être de même au cours des prochaines semaines si l'on se base sur l'évolution des nouvelles commandes.

Les prochains coups de sonde de l'évolution de l'économie mondiale viendront des indicateurs avancés de l'OCDE et des Perspectives de l'économie mondiale du FMI.







mardi 27 mars 2018

L'expansion de l'économie américaine se poursuit

Le Chicago Fed National Activity Index, publié le 26 mars, indique que l'économie américaine a progressé à un bon rythme au cours des derniers mois. Les résultats préliminaires des enquêtes de IHS Markit auprès des gestionnaires d'approvisionnement signalent qu'il en est de même en mars. Quant aux indicateurs avancés de l'économie américaine, publiés par le Conference Board, leur évolution mensuelle et semestrielle laisse présager que la croissance sera robuste au cours des mois à venir. Ajoutons à cela que la réforme fiscale et les dépenses d'infrastructures devraient contribuer à la croissance de l'activité économique à court et moyen terme.

Ainsi, l'économie américaine survit bien, pour l'instant, au chaos et aux mélodrames quotidiens à la Maison Blanche.

jeudi 15 mars 2018

Économie mondiale : l'OCDE révise à la hausse ses projections de croissance

L'OCDE a publié, le 13 mars, une mise à jour de ses Perspectives économiques. Ses prévisions, à la hausse, de croissance pour l'économie mondiale sont identiques à celles publiées par le FMI en janvier dernier. Comme l'indique le tableau présenté ici, les projections ont été révisées à la hausse pour un bon nombre de pays. L'analyse des économistes de cette organisation fait aussi état de risques associés à ces estimations : «... des tensions se font jour qui pourraient menacer l’instauration d’une croissance forte et durable à moyen terme.»


mardi 13 mars 2018

Économie du Québec : nouvelle progression (0,7 %) de l'Indice précurseur...

... Desjardins, ce qui est de bon augure pour l'économie québécoise au cours des mois à venir. D'ailleurs, les économistes de cette institution financière prévoient que le PIB réel du Québec devrait croître de 2,2 % en 2018.



mardi 6 mars 2018

Malgré Trump, l'économie mondiale va bien ces temps-ci

Malgré les semonces et les attaques de Trump et des autres nationalo-populistes, l'économie mondiale continue de croître à un bon rythme, selon les plus récents résultats des enquêtes PMI publiés par IHS Markit. Le sous-indice des nouvelles commandes laisse présager que la croissance continuera d'être solide au cours des mois à venir.




mardi 13 février 2018

Coup d'oeil sur les économies mondiale, canadienne et québécoise

En ces temps de volatilité et de turbulence sur les marchés boursiers, où en est l'économie réelle?

Le JPMorgan Global Manufacturing & Services PMI, publié par IHS Markit, indique que la croissance mondiale s'est poursuivie à un bon rythme en janvier dernier. Les nouvelles commandes sont en progression, ce qui est de bonne augure pour les prochaines semaines.


























Les indicateurs avancés de l'évolution de l'économie, publiés par l'OCDE, laissent présager que la croissance sera stable au cours des mois à venir dans les pays membres de cette organisation et chez les principales économies émergentes.

















L'économie canadienne devrait connaître un scénario semblable, selon les indicateurs retenus par l'OCDE.



Quant à l'économie québécoise, l'Indice précurseur Desjardins (IPD) affiche de nouveau une augmentation importante, selon l'analyse publiée le 13 février, ce qui laisse croire que son expansion continuera à un bon rythme au premier semestre de cette année.










mardi 23 janvier 2018

Économie mondiale : prévisions optimistes du FMI

Le FMI a publié, le 22 janvier, la mise à jour de ses Perspectives de l'économie mondiale. Si on compare à 2016 (3,2 %), la croissance de l'économie mondiale s'est accélérée en 2017 (3,7 %), et elle connaîtra une progression encore plus rapide cette année (3,9 %) et en 2019 (3,9 %). Le titre de la mise à jour évoque bien la confiance des économistes de cette institution internationale :

«Des perspectives plus prometteuses, des marchés optimistes et des obstacles à surmonter»

Lien vers la page Internet de la publication :

http://www.imf.org/fr/Publications/WEO/Issues/2018/01/11/world-economic-outlook-update-january-2018

mercredi 17 janvier 2018

Économie québécoise : l'Indice précurseur Desjardins de nouveau en hausse

L'Indice précurseur Desjardins a progressé de 0,7 % en novembre dernier, selon le communiqué publié le 17 janvier sur la page Internet de cette institution financière. L'évolution de cet indice au cours des derniers mois laisse présager que l'expansion de l'économie québécoise se poursuivra au cours des mois à venir.



mardi 16 janvier 2018

D'où vient le mot dollar?



Deux lectures récentes m’ont amené à vouloir en savoir davantage sur l’origine du mot dollar. Il provient du mot allemand «thaler», écrit avec ou sans «h», selon les sources, régions ou périodes.

Un thaler est une pièce de monnaie en argent. Son nom au long était à l’origine Joachimstaler, dont on n’a conservé que les deux dernières syllabes. Sa matière première provenait au début d’une  mine d’argent de Joachimsthal, aujourd’hui Jachimov une localité de la République tchèque. C’est là aussi où cette monnaie fut initialement frappée au début du seizième siècle.

L’utilisation de cette monnaie se répandit dans le Saint-Empire romain germanique, et elle servit de moyen d’échange pendant environ quatre siècles. Elle tomba graduellement en désuétude à partir du dix-neuvième siècle. Aujourd’hui, des Allemands utilisent encore ce mot pour désigner une pièce de monnaie que l’on lance dans une fontaine en faisant un vœu.

Mais, comment thaler ou taler devient-il dollar?

Dans une variante de l’allemand parlée dans le nord de l’Allemagne et dans l’est des Pays-Bas, «taler» devient «daler», mot que l’on retrouve aussi chez les Scandinaves. Daler, tout comme thaler, s’écrit et se prononce ensuite de diverses façons au fur et à mesure de son usage selon les langues, régions ou périodes : dallder, dolar, dollar, etc.

Ce sont les Néerlandais (à Nouvelle Amsterdam devenue plus tard New York) et les Espagnols qui introduisirent cette monnaie dans les Amériques.  En s’inspirant du dollar espagnol, les États-Unis adoptèrent le mot dollar pour nommer leur monnaie nationale à la fin du dix-huitième siècle et le Canada fit de même au milieu du dix-neuvième.


Sources
«The Canadian Oxford Dictionary», Oxford University Press Canada, édition de 1998, page 411.
Powell, James. «Le dollar canadien : une perspective historique». Banque du Canada, décembre 2005, page 22.
Rutherfurd, Edward. «New York- The Novel». Anchor Canada, 2009, page 43.