mercredi 13 décembre 2017

mardi 28 novembre 2017

Les perspectives de l'économie mondiale s'améliorent selon l'OCDE, mais...

...ses prévisions laissent croire que la croissance sera encore inférieure à la tendance historique observée avant la crise financière. Ses plus récentes Perspectives économiques ont été publiées le 28 novembre.

«L’OCDE prévoit que l’économie mondiale connaîtra une croissance de 3.6 % cette année, de 3.7 % en 2018 puis de 3.6 % en 2019. Ces projections témoignent certes d’une légère embellie de l’économie mondiale depuis les Perspectives économiques intermédiaires publiées en septembre 2017, mais font aussi écho à des préoccupations qui concernent la dynamique à long terme. De fait, dans la plupart des économies de l’OCDE, la croissance sera modeste en 2019.»




lundi 27 novembre 2017

Trump ne semble pas nuire à l'économie américaine ces temps-ci

La croissance économique aux États-Unis a été légèrement supérieure à la tendance historique en septembre et en octobre derniers, selon le Chicago Fed National Activity Index.

Le IHS Markit Flash US Composite PMI a fléchi quelque peu en novembre, mais il laisse croire que l'expansion continue à un bon rythme.

Les perspectives pour les prochains mois demeurent positives, si l'on se base sur l'évolution mensuelle et semestrielle de l'indice des indicateurs avancés du Conference Board.  Neuf de ses dix indicateurs étaient en hausse en octobre.

La croissance économique n'est pas aussi forte que ce qui était anticipé par l'équipe Trump, mais, à tout le moins, il n'y a pas de ralentissement à l'horizon.





jeudi 16 novembre 2017

Perspectives à court terme pour le Canada et le Québec

Les indicateurs avancés de l'OCDE pour l'économie canadienne laissent croire que sa croissance se maintiendra à un bon rythme au cours des mois à venir.















L'Indice précurseur Desjardins (IPD) envoie des signaux similaires pour l'économie du Québec.


lundi 6 novembre 2017

L'expansion de l'économie mondiale...

...se poursuit à un rythme solide, selon les plus récents résultats des enquêtes de Markit Economics auprès des gestionnaires d'approvisionnement des entreprises. Tant la fabrication que les services contribuent à la croissance d'après le communiqué publié le 6 novembre.



lundi 16 octobre 2017

Coup d'oeil sur l'économie mondiale à la mi-octobre

L'économie mondiale va bien. Elle croît à un rythme modéré. Les plus récentes Perspectives de l'économie mondiale et le Rapport sur la stabilité financière dans le monde, deux publications du Fonds monétaire international (FMI) mises à jour en octobre, viennent s'ajouter à la lecture positive de l'économie mondiale provenant d'autres sources de renseignements. Il y a bel et bien des risques et des incertitudes qui pèsent sur les perspectives de croissance, mais ils semblent moins prononcés qu'au printemps dernier, selon les experts du FMI.

Le FMI  sert une mise en garde dans son Rapport sur la stabilité financière dans le monde :

«... l'appui monétaire prolongé envisagé pour les grandes économies pourrait favoriser une accumulation des excès financiers. À mesure que la recherche de rendements s'intensifie, les facteurs de vulnérabilité se transposent au secteur non bancaire et les risques de marché s'accentuent. Il y a trop d'argent en quête de trop peu d'actifs rentables : actuellement moins de 5 % (1800 milliards de dollars) du volume mondial d'actifs à revenus fixes ayant valeur d'investissement génèrent un rendement supérieur à 4 %, contre 80 % (15 800 milliards de dollars) avant la crise. La valeur des actifs est en hausse sur certains marchés car les investisseurs sont forcés de sortir de leur habitat naturel de risques et d'accepter des risques de crédit et de liquidité plus élevés pour doper les rendements.»

lundi 9 octobre 2017

Le rythme de croissance de l'économie mondiale...

...devrait se maintenir au cours des mois à venir. C'est du moins ce que signalent les indicateurs avancés de l'OCDE publiés le 9 octobre.



mercredi 4 octobre 2017

L'économie mondiale progresse à un bon rythme

L'expansion de l'économie mondiale se poursuit à un rythme soutenu ces temps-ci, en se basant sur les plus récents résultats des enquêtes de Markit Economics auprès des gestionnaires d'approvisionnent des entreprises.









 

jeudi 14 septembre 2017

Croissance vigoureuse de l'économie québécoise au cours des mois à venir

L'économie du Québec croîtra de nouveau à un rythme soutenu au cours des mois à venir, si l'on se base sur l'évolution récente de l'Indice précurseur Desjardins, dont les plus récentes données ont été publiées le 14 septembre.



jeudi 22 juin 2017

Le plaidoyer d'ouverture du Gouverneur de la Banque du Canada (3)

Les 150 ans de la Confédération en 2017 sont une occasion de se remémorer l'évolution du Canada à bien des égards, et l'économie ne fait pas exception.


J’ai préparé de brefs articles pour mettre en perspective l’histoire de l’économie canadienne; celui-ci, le troisième, est un commentaire sur le discours du 28 mars dernier du Gouverneur de la Banque du Canada. Le deuxième porte sur la monnaie, et il a été publié sur ce blog le 15 juin; le premier traite du marché commun, et il a été publié ici le 13 juin.



Dans un discours prononcé en mars dernier*, Stephen Poloz, gouverneur de la Banque du Canada (BdC), y est allé d'une synthèse sur l'origine de la prospérité des Canadiens. Il y souligne l'importance au début de l'exploitation des ressources naturelles, suivie d'une diversification basée sur les industries de la fabrication. Il néglige toutefois d'examiner la contribution des industries de services, sauf les services de transport et une brève référence aux services financiers. Pourtant, en octobre 2016, le Rapport sur la politique monétaire  de la BdC signale, à juste titre, que les services sont devenus «le moteur de la croissance économique» (encadré 4, page 15).

L'essentiel de son discours porte sur l'importance de l'accès aux marchés extérieurs, de l'immigration et des investissements étrangers dans le développement de l'économie canadienne. C'est en quelque sorte une apologie de l'ouverture, gage de prospérité. Il y signale aussi l'importance de la concurrence dans l'innovation, source de gains de productivité essentiels à une augmentation du niveau de vie.


Le gouverneur Poloz est aussi bien au fait des conséquences de l'automatisation sur les travailleurs, et il juge «...primordial d'utiliser une partie des gains apportés par l'ouverture dans le but d'aider ceux qui peinent à s'ajuster aux forces mondiales.» (page 10 du discours).


* Lien vers le discours du 28 mars 2017 de Stephen S. Poloz, gouverneur de la Banque du Canada, intitulé «Les 150 ans du Canada : il faut tout un monde pour bâtir une nation» :